Parcourez la page

Un droit oublié

Journée de l’hygiène menstruelle 2021.

Lutter contre la précarité menstruelle pendant une pandémie

Le cycle menstruel est une partie fondamentale de la vie d’une femme, qui l’accompagne pendant une grande partie de sa vie.

Mais il y a encore trop de jeunes filles et de femmes dans le monde qui ne vivent pas leurs règles de manière digne, sans eau ni toilettes, sans serviettes ni produits hygiéniques. Les règles sont souvent stigmatisées, synonyme d'impureté. Souvent, les filles sont absentes de l'école parce qu'elles n'ont pas accès à toilettes adéquates et se sentent mal à l'aise. Dans certaines cultures, les femmes et les filles se voient refuser l'accès à certains endroits pendant le cycle menstruel, comme au Népal.

La précarité menstruelle ne concerne pas seulement l'accès aux serviettes, mais aussi à des espaces sûrs et hygiéniques pour se prendre soin de soi. Il concerne également le droit de vivre dans des communautés exemptes de la stigmatisation et de la discrimination qui accompagnent encore aujourd'hui les règles dans diverses parties du monde. Avec l'avènement de la pandémie de Covid-19, la précarité menstruelle s'est aggravée pour de nombreuses femmes et filles.

À l'occasion de la Journée mondiale de l'hygiène menstruelle 2021, en tant qu'ActionAid, nous proposons une réflexion sur l'importance d'assurer à toutes les femmes un accès sûr à des solutions d'hygiène adaptées et une gestion digne de leur cycle menstruel, quel que soit le contexte dans lequel elles vivent.

Nepal_750

MENSTRUATIONS ET COVID-19

Lors de crises humanitaires, le cycle menstruel ne s'arrête pas. Dans les contextes de pauvreté, les femmes n'ont pas accès aux serviettes. Cette situation s'est encore aggravée avec l'arrivée de la pandémie, laissant encore plus de femmes et de filles dans de nombreuses communautés sans accès à une gestion digne de leurs cycles menstruels.

C'est pourquoi, comme ActionAid, nous nous engageons dans de nombreux pays dans la distribution de produits d'hygiène, dans l'accès à des toilettes séparées pour les filles dans les écoles, dans la promotion de la production de serviettes avec des matériaux locaux et dans la sensibilisation de la population locale pour surmonter les stigmatisations. Depuis le début de la pandémie, nous avons inclus dans les kits de santé que nous avons distribués à la population, en plus des masques et des désinfectants, également des produits de santé pour gérer les règles, qui lors de situations d'urgence deviennent difficiles à trouver.

À ce jour, nous sommes intervenus dans 40 pays pour faire face aux conséquences de la pandémie, touchant plus de 21 millions de personnes en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient, en Europe et en Amérique. En plus de distribuer des aides concrètes, telles que des produits alimentaires et de santé, nous avons également créé des espaces sûrs pour accueillir les femmes et nous avons lancé des campagnes de lutte contre la désinformation.

LES PAUVRES MENSTRUELLES AU MALAWI

Au Malawi, environ 50% de la population vit en dessous du seuil de la pauvreté. Pour de nombreuses personnes, acheter un seul paquet de serviettes équivaut à dépenser une journée entière de salaire. De nombreuses jeunes filles utilisent ce qu'elles peuvent, des bouts de tissu au papier et même aux peaux de banane.

Avec l’arrivée de la pandémie et l'aggravation des conditions de pauvreté, de nombreuses femmes et filles se sont retrouvées abandonnées à elles-mêmes.

En plus de porter atteinte à la dignité personnelle, la précarité menstruelle a également des effets négatifs sur la vie sociale des jeunes filles qui, en raison d'une mauvaise hygiène, contractent souvent des infections ou manquent des jours d'école pendant les règles. On estime qu'une fille sur 10 en Afrique ne peut pas aller à l'école pendant son cycle menstruel en raison du manque de produits d'hygiène ou parce qu'il n'y a pas de toilettes sûres à l'école.

Malawi_750

NOTRE ENGAGEMENT

Nous sommes présents au Malawi depuis 1990. En 2020, nous sommes intervenus aux côtés des communautés locales pour faire face aux effets de la pandémie, à travers la fourniture d'une aide économique aux populations les plus nécessiteuses dans les districts les plus touchés et la distribution de produits d'hygiène tels comme serviettes hygiéniques, savon et linge propre.

Depuis des années, nous travaillons avec la population locale en organisant des cours d'autoproduction de serviettes et la création d'espaces sûrs et de clubs scolaires que les étudiants peuvent contacter pour obtenir des informations, des produits d'hygiène et une assistance médicale. Pendant la pandémie, nous avons renforcé ces espaces, qui se sont avérés fondamentaux comme lieux d'écoute et d'aide pour de nombreuses femmes.

La précarité menstruelle est encore une réalité pour beaucoup, trop de femmes. Aujourd'hui, à l'occasion de la Journée de l'Hygiène Menstruelle, contribuez à mettre fin à la précarité menstruelle en soutenant nos projets aux côtés des femmes et des filles : 

 

 

Sources :
https://borgenproject.org/period-poverty-in-malawi/
https://www.worldbank.org/en/country/malawi/overview
https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000226792
https://www.usaid.gov/malawi/education
https://malawi.actionaid.org/news/2020/actionaid-malawi-pumps-k150-million-towards-covid-19-response